Médecin de prévention à la Direction des Ressources Humaines

Conseil Départemental - Pas-de-Calais

 Titulaire ou contractuel  Arras Le 23 nov.  183 vues


Type de contrat

Titulaire ou contractuel

Catégorie

A

Domaine d'activité

Santé

Filière

Médico-sociale

Cadre emploi

Médecin

Niveau d'expérience

Non Communiqué

Descriptif du poste

La Direction des Ressources Humaines a souhaité renforcer les trois dimensions de l’activité RH : le pilotage, l’expertise et la proximité. Elle repose sur deux directions adjointes.

La constitution de deux directions adjointes a pour principal objectif d’assurer une meilleure coordination entre les services de la Direction. C’est dans ce contexte qu’une Direction adjointe Pilotage et Accompagnement a été créée.

Cette direction adjointe est constituée autour de l’expertise statutaire et juridique, du pilotage budgétaire et financier et des relations sociales.

 

La Direction adjointe, en lien avec les services de la Direction adjointe de proximité et les deux missions rattachées au DRH, la mission de coordination et d’animation de la politique mobilité et la mission pilotage et coordination de la formation a plusieurs objectifs :

-assurer une fonction pilotage renforcée (pilotage de la masse salariale, des effectifs) en s’appuyant sur une dynamique de modernisation (dématérialisation, outils numériques, innovation)

-conforter le pilotage des relations sociales et développer l’appui juridique RH qui peut être mobilisé (à l’interne comme à l’externe)

 

-structurer une offre d’accompagnement des évolutions professionnelles individuelles, et en particulier des managers de la collectivité, accompagner les organisations opérationnelles dans leurs différentes évolutions

-porter une politique globale de prévention des risques professionnels physiques et psychiques, d’amélioration de la qualité de vie au travail

 

Ces objectifs trouveront également à se réaliser à travers le pilotage ou la participation à un certain nombre de grands projets collectifs (Télétravail, politique de maintien et de retour à l’emploi, compte personnel de formation…)

 

Ainsi, la direction adjointe Pilotage et Accompagnement comprend cinq services :

-le service pilotage et modernisation,

-le service relations sociales et conseil juridique,

-le service accompagnement des évolutions professionnelles,

-le service prévention des risques,

-le service santé au travail.

 

Le Service Santé au travail comprend deux missions : la Mission Médico psychosociale, composée de trois assistantes, d’un psychologue, de trois assistantes sociales, et d’une infirmière, et la Mission Handicap, composée d’un chargé de mission handicap, un chargé de mission accompagnement des inaptitudes et d’un ergonome.

Le médecin de prévention est directement rattaché au chef du service Santé au travail.

Missions

Le médecin de prévention assure les missions suivantes :

 

  • Une mission de surveillance médicale des agents :

Il assure en collaboration avec les comités interentreprises de médecin du travail et le centre de gestion du nord, la surveillance médicale obligatoire et peut recommander des examens obligatoires.

 

Il assure une surveillance particulière pour les personnes handicapées, les femmes enceintes, les agents réintégrés après un congé de longue maladie ou de longue durée, les agents souffrant de pathologie particulière et les agents occupant des postes dans les services « à exposition particulière ». Il définit la fréquence de ces visites obligatoires en fonction des cas.

 

Il peut proposer des aménagements de poste ou de conditions de travail qui peuvent être justifiées par l’âge, la résistance physique ou l’état de santé des agents.

 

Il participe activement aux processus de reclassement liés à l’état de santé des agents, aux processus d’adaptation au poste et à la réflexion sur l’emploi des travailleurs handicapés. Ces actions devront être élaborées dans la double perspective suivante :

  • Permettre aux agents une réintégration professionnelle compatible avec sa situation,

  • Veiller à ce que le traitement individualisé de l’agent s’inscrive dans un projet qui intègre la nécessaire contre partie que sous entend toute activité professionnelle

 

  • Une mission de conseil sur :

  • L’amélioration des conditions de vie et de travail dans les services

  • L’hygiène générale des locaux

  • L’adaptation des postes, techniques et rythmes de travail à la physiologie humaine

  • La protection des agents contre l’ensemble des nuisances et des risques d’accidents de services ou de maladies professionnelles

  • L’hygiène dans les restaurants administratifs

  • L’information sanitaire

A ce titre, le médecin est associé aux actions de formation à l’hygiène et à la sécurité et est consulté sur les projets de construction ou d’aménagement important des bâtiments. Il peut procéder à toute étude et soumettre des propositions notamment en matière d’accessibilité des locaux pour handicapés.

 

  • Une mission de surveillance hygiène et sécurité

Le médecin est obligatoirement informé, avant toute utilisation de substances ou produits dangereux, de la composition de ces produits et de la nature de ces substances, ainsi que leurs modalités d’emploi. Il peut demander à l’administration territoriale de faire effectuer des prélèvements et des mesures aux fins d’analyse. Il participe également aux études et enquêtes épidémiologiques.

En complément de l’exercice du tiers temps, il s’appuiera sur les compétences de la mission hygiène et sécurité et sur le réseau des préventeurs.

 

  • Une mission liée aux risques professionnels :

Il établit et tient à jour, en collaboration avec l’assistant ou le conseiller en prévention ; et après consultation du Comité d’Hygiène et de Sécurité, une fiche sur laquelle seront consignés les risques professionnels propres aux services et les effectifs d’agents exposés à ces risques. Il a accès aux informations lui permettant d’établir cette fiche.

 

  • Une mission de prévention

Il propose et construit en collaboration avec des partenaires internes et externes des actions de prévention en direction des agents sur des thèmes tels que le burnout, les addictions la nutrition, les gestes et postures, la vue, le bruit etc.…

 

De plus, le médecin de prévention établit chaque année un rapport d’activité qui est transmis à l’administration territoriale et au Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail.

Profil demandé

Savoirs

Titulaire d’un Doctorat en médecine

Titulaire d’un certificat d’études spéciales de médecin du travail ou d’autres titres reconnus équivalents.

 

Savoir-faire

Capacité à garantir le secret médical et respecter les règles déontologiques relatives au métier de Médecin territorial de prévention,

Maîtrise de l’organisation des séances de vaccination collective,

Maîtrise de la réalisation de différents types de consultations,

Capacité à planifier ses activités et respecter les délais légaux,

Capacité à rédiger des bilans et rapport d’évaluation ou de situation,

Capacité à faire respecter les procédures et règlements

 

Savoir-être

Capacités d’organisation, rigueur

Qualités relationnelles,

Aptitudes à la communication, qualités d’écoute

Informations complémentaires

Rattachement hiérarchique : Chef du service Santé au Travail

Localisation : la résidence administrative est fixée à Arras à ce stade du recrutement, mais est susceptible d’être modifiée vers un territoire (organisation en cours de réflexion).

Déplacements : réguliers sur l’ensemble du territoire départemental. Permis B nécessaire.

Conformément au principe d’égalité d’accès à l’emploi public, cet emploi est ouvert, à compétences égales, à tous les candidats remplissant les conditions statutaires requises, définies par le statut général des fonctionnaires (loi du 26/01/84 portant statut général des fonctionnaires territoriaux et décret régissant le cadre d’emplois correspondant). Les candidats reconnus travailleurs handicapés peuvent accéder à cet emploi par la voie contractuelle.

Pour tout renseignement complémentaire sur le poste, veuillez contacter : Madame

Nathalie VANNESTE, Chef du Service Santé au Travail, au 03.21.21.89.65 vanneste.nathalie@pasdecalais.fr .

Pour toute autre information, vous pouvez contacter Mesdames Myriam LORBER et Véronique CANDELIER, Chargées de Recrutement au 03 21 21 56 85 et 03 21 21 61 37 lorber.myriam@pasdecalais.fr et candelier.veronique@pasdecalais.fr


Faites jouer votre réseau

Découvrez qui parmi vos contacts peut vous mettre en relation.

16
personnes travaillent ici

Informations sur l'employeur

Conseil Départemental - Pas-de-Calais

Département

À propos

8ème département de France (1,472 648 million d’habitants, 891 communes, 1,738 milliard d’euros de budget), le Conseil départemental du Pas-de-Calais donne une nouvelle impulsion à son action, pour la période 2016 – 2021, à partir de sa délibération cadre « Près de chez vous, Proche de tous », laquelle s’articule autour de deux volets : le « Contrat de progrès » s’attache aux enjeux de soutenabilité financière, d’efficience et de qualité du service rendu ; le « Contrat de projet » fixe le cadre